test camera thermique

Comment fonctionne exactement une caméra thermique ?

La caméra thermique est un outil très important dans plusieurs domaines. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle est assez répandue. Elle est utilisée pour contrôler l’état d’un bâtiment, d’autres s’en servent pour voir dans l’obscurité. Son rôle s’étant également à la médecine où elle facilite grandement les analyses.

Si vous avez besoin de vous en procurer pour une raison ou une autre, il est évident que vous chercherez à en savoir plus sur cet appareil. Afin de vous aider au mieux, nous avons rassemblé un certain nombre d’informations au sujet de son fonctionnement. Cela devrait vous être utile.

A voir également : Quelle application sélectionner pour un GPS moto?

Caméra thermique : que savoir sur l’appareil ?

Pour mieux cerner la notion du fonctionnement de la caméra thermique, il est important de la connaître comme cela se doit. En effet, il s’agit comme son nom l’indique d’une caméra qui interagit avec la température. Il permet à l’utilisateur de connaître le statut thermique de l’endroit vers lequel le capteur de la caméra est dirigé. Du coup, il est possible de savoir s’il y a de la chaleur ou dans le cas contraire de la fraîcheur.

Tout ceci est rendu possible selon différents degrés, en fonction du type de caméra thermique. Sur le marché, on en trouve deux types pour être plus précis. Nous avons la caméra thermique à capteur refroidi et celle à capteur non refroidi. Entre les deux, la différence est remarquable et se situe essentiellement sur le point de l’efficacité.

En effet, les caméras thermiques à capteur refroidi sont reconnues pour leur précision dans la capture. Ils permettent l’obtention d’un grand nombre de détails en ce qui concerne la cible sondée ou capturée. Le second type par contre est moins performant. Il est plus destiné à des utilisateurs amateurs. Il est nettement moins couteux que le premier type.

Vidéo à consulter !

Caméra thermique : le fonctionnement

Pour commencer, les caméras thermiques ont une certaine ressemblance avec les caméras de prises de vue. Pour vous en servir, vous devrez en amont tenir compte de l’environnement direct. Il ne s’agira pas de se mettre à utiliser l’appareil sans aucune vérification.

L’humidité dans l’air, la température ambiante, l’orientation et la vitesse du vent et bien d’autres aspects doivent être pris en considération. Ce qu’il ne faut surtout pas perdre de vue est le moment de la journée. Selon que ce soit en plein jour ou dans la nuit, l’utilisateur doit en tenir compte. Il est tout de même conseillé de s’en servir dans l’obscurité.

En ce qui concerne la prise elle-même, vous devez stabiliser totalement la caméra thermique. Si cela est possible, déposez-la sur un support fixe comme un trépied par exemple. Ensuite, il faudra faire une bonne mise au point, si la caméra dispose de cette fonction. Il suffit d’ajuster de manière à obtenir une bonne visibilité en fonction de la profondeur de champ.

Lorsque tous ces détails sont pris en compte, il faudra ensuite mettre capturer et passer à la lecture des données à l’écran. À vrai dire, tout se fait selon un code de couleur. Les parties chaudes tendent vers le rouge et celles froides vers le bleu.

Des avis et des tests sur différents modèles sur choisir-camera-thermique.info